Hariko: Luxembourg’s got talent

Esch sur Alzette – Samedi – 14h00: des jeunes s’engouffrent joyeusement dans le couloir recouvert de peintures et de graffitis de la maison qui abrite Hariko. Direction les ateliers d’où s’échappent les riffs échevelés du prof auxquels répondent les percussions tonitruantes de « l’élève ».
Bienvenue au royaume de la créativité débridée! Hariko a investi la maison de la rue de l’Eglise en septembre 2018 à l’invitation du service de la Culture de la Ville d’Esch-sur-Alzette. En transit, en attendant un déménagement en 2020 sur les friches d’Esch-Schifflange, un site qui est prévu de jouer un rôle prépondérant durant l’année culturelle ESCH2022.. Le principe est le même qu’à l’ouverture en septembre 2015 à Bonnevoie: donner accès à l’art à tous les jeunes de 12 à 26 ans et les aider à exprimer leur créativité, à s’ouvrir et à renforcer leur résilience grâce à des ateliers gratuits dans des disciplines très variées. Les workshops sont donnés par des artistes qui, en contrepartie, ne paient aucun loyer pour leur résidence d’artiste. « 6 des 22 artistes nous ont suivis à Esch et nous en avons accueilli 2 nouveaux, anciens visiteurs de Bonnevoie: un jeune peintre béninois demandeur de protection internationale et un artiste pluridisciplinaire syrien réfugié qui souhaite créer des films en stop motion avec les jeunes. La surface ne nous permet pas d’augmenter le nombre d’artistes… par contre, dans notre nouveau bâtiment, il y aura de la place pour 25! », se réjouit Marianne Donven, responsable de Hariko.

Esch: retour aux sources et tremplin

Le Hariko est avant tout conçu comme un lieu artistique: « Nous nous focalisons sur les jeunes vulnérables. Nos workshops sont gratuits pour les membres. Tant de jeunes s’excluent des lieux d’apprentissage artistique plus institutionnels… nous les accueillons tous, sans prérequis, sans préjugés, sans tests, sans jugement », détaille Marianne Donven.

Avec déjà une centaine de membres (contre 700 à Bonnevoie), l’équipe tisse les liens lentement mais sûrement: visites dans les lycées, collaboration avec la Maison des Jeunes, workshop théâtre du mardi réservé aux enfants de 11-12 ans n’ayant pas de place en Maison Relais… Marianne Donven estime que c’est une fois installé à la place du Brill que Hariko pourra vraiment vérifier la validité du concept original: « De grandes salles, des scènes… nous pourrons faire tant de choses… et commençons les brainstormings. La ville d’Esch nous a intégrés à son plan de stratégie culturelle, nous donnant également pour mission d’apporter des workshops et des événements artistiques dans l’espace public, d’autant que la ville sera Capitale Européenne de la Culture en 2022. »

The post Hariko: Luxembourg’s got talent appeared first on .

Creator: