Les bonnes choses prennent du temps – et c’est justement ce que les patients n’ont pas !