science

Conférence : Préserver la biodiversité et les écosystèmes! Il y a urgence ! /14/11/2019)

Conférence en langue allemande* avec Josef Settele, professeur d‘écologie à l’Université Martin Luther Halle-Wittenberg

Les défis de la perte de biodiversité sont encore beaucoup moins connus que ceux du changement climatique. Au-delà, ces défis ne figurent pas non plus en tête de l‘agenda politique.

Oiseau du mois de novembre : La Grue cendrée

Les Grues cendrées (Grus grus) sont des oiseaux migrateurs très populaires. Ils survolent le Grand-Duché en grand nombre au printemps et en automne. Lors des dernières décennies leurs sites d’hivernage se sont déplacés en partie de l’Espagne vers la France (Bourgogne, Champagne, Lorraine). C’est pour cette raison que les Grues cendrées restent plus longtemps sur leurs sites de rassemblement en Europe du Nord qu’autrefois. Ce phénomène est probablement dû au changement climatique.

Votez au Science Festival pour le nom à donner à l’exoplanète « luxembourgeoise » et son étoile

Du 1er septembre au 20 octobre les classes scolaires du Luxembourg étaient appelées dans le cadre d’une campagne mondiale de l’Union Astronomique Internationale (UAI) à proposer des noms à donner à une exoplanète et à son étoile. Quelque 100 pays – dont chacun s’est vu attribué une étoile et une planète différente – ont participé à cette campagne. Le Luxembourg peut ainsi donner un nom à l’étoile HD45350 et à sa planète HD45350b. L’étoile se trouve dans la constellation du Cocher.

 

Conférence : La Liste rouge des oiseaux nicheurs du Luxembourg (22/10/2019)

Conférence dans le cadre de l’exposition « Drôles d’oiseaux »

La Liste rouge des oiseaux nicheurs a été mise à jour par la Centrale Ornithologique, car le nombre d’individus de chaque espèce change au cours du temps. Ce sont en premier lieu les espèces des paysages aménagés qui sont les plus menacées. En présentant les chiffres les plus récents sur l’avifaune luxembourgeoise, Patrick Lorgé de natur&ëmwelt revient sur les raisons de ce recul, tout en évoquant également les espèces qui vont mieux.

Nouvelle exposition : Drôles d’oiseaux

Le Musée national d’histoire naturelle possède une impressionnante collection d’oiseaux : environ 3.500 spécimens de 1.300 espèces différentes sont conservés au musée ce qui représente environ 10 pourcent de toutes les espèces d’oiseaux connues. A première vue les oiseaux devraient donc être les animaux les plus connus du grand public d’autant plus qu’avec leurs couleurs souvent attractives et leurs chants ils ne passent pas inaperçus dans la nature.

Oiseau du mois d’octobre : Le Flamant rose

Le Flamant rose (Phoenicopterus roseus) fréquente les eaux saumâtres en Europe du Sud, en Asie et en Afrique. Il se nourrit principalement de petits crustacés et d’algues. L’eau ingérée par le bec, resort ensuite par les parties latérales. Les crustacés et les algues restent dans le bec et sont ensuite avalés. Ils contiennent des caroténoïdes. Ces pigments ingérés avec la nourriture sont déposés dans les plumes et confèrent la couleur typique rosâtre aux flamants.

Ferrantia 81

Simon Philippo (éditeur) 2019

Minéralogie de la commune de Visé (Argenteau, Richelle et Visé), Province de Liège, Belgique.

Ferrantia 81, Musée national d’histoire naturelle, Luxembourg, 88 p.

publication date: october 1 2019

price: 15 €

Full Text (PDF)

Abstract

Pages